Contrairement à la croyance populaire, l’ostéoporose n’est pas seulement une « affaire de femme ». Cette condition de santé est un grave problème qui n’exclue pas les hommes. Des statistiques indiquent qu’au cours de leur vie, au moins une femme sur trois subira une fracture causée par l’ostéoporose et pour les hommes, cette statistique est de un homme sur cinq. Bien que les femmes soient plus touchées, l’ostéoporose est un des problèmes majeurs auxquels sont confrontées les personnes qui avancent en âge des deux sexes.

L’ostéoporose est une maladie qui se caractérise par la perte de masse osseuse et de tissus osseux. La fragilisation des os augmente ainsi le risque de fractures de toutes sortes. Cette condition est sournoise. La détérioration des os peut se faire sur plusieurs années sans pour autant en signaler des symptômes apparents. Lorsqu’une fracture survient, la maladie est souvent déjà assez avancée et est alors plus difficile à traiter. L’affaiblissement de la masse osseuse pour les personnes âgées est associé aux fractures des hanches, des vertèbres, des poignets et aussi des épaules. Jusqu’à présent, une cause unique de l’ostéoporose n’a été déterminée.

L’OSTÉOPOROSE AU MASCULINL’événement morbide lorsqu’il s’agit de l’ostéoporose est la fracture. En Amérique du nord, environ 1,5 million de fractures par année sont attribuables à cette maladie. Le risque à vie de fractures de la colonne vertébrale, de la hanche et du radius distal est de 40% pour les femmes et de 13% pour les hommes dans la cinquantaine ou plus. Suite à une fracture de la hanche, le taux de mortalité est de 10 à 20% au cours des 6 mois suivants l’opération. Pour les patients qui subissent une intervention au niveau de la hanche, certains patients sont incapables de marcher sans assistance et 25% doivent avoir recours à des soins à domicile pour un court à moyen terme.

Passé l’âge de 50 ans, le risque de se briser un ou plusieurs os augmente avec l’âge autant chez les hommes que chez les femmes. Une fracture due à la fragilisation des os est plus souvent qu’autrement un signe précurseur de l’ostéoporose. Ces fractures surviennent généralement après avoir fait une chute, glissé, tomé, trébuché ou alors tout simplement en toussant ou en éternuant de manière inhabituelle.

La question qu’on se doit de poser est : « Comment prévenir l’ostéoporose ? » En raison de son incidence qui croisse avec l’âge, l’ostéoporose est un problème qu’il faut prendre au sérieux et qui justifie une prévention active – surtout au niveau des besoins nutritionnels des hommes et des femmes. L’augmentation des besoins en calcium et en vitamine D est essentiel et malheureusement mal couverts par l’alimentation lors du vieillissement. Le calcium et la vitamine D jouent un rôle plus qu’important dans la perte de masse osseuse. La prévention du risque de fractures ostéoporotiques passe indéniablement par une alimentation adaptée limitant les carences de calcium et vitamine D. Des suppléments peuvent être conseillés dans certains cas.

Lorsque l’on avance en âge, un bilan de santé s’avère nécessaire et important pour éviter de fâcheux problèmes de santé. Votre professionnel de la santé pourra vous indiquer les examens routiniers et tests sanguins à faire pour prévenir et traiter une condition possible d’ostéoporose. Soyez vigilants – votre santé est gage d’une longue vie.